Lean startup et grands groupes ép. 3 : une transformation culturelle

innovation avr. 09, 2017

Le lean startup dans les grands groupes : un changement culturel majeur

Le lean startup est une méthode permettant de produire rapidement et à moindre coût des produits ou services que les clients désirent. Nous considérons que son application dans les grandes entreprises est une partie de la réponse au changement de paradigme actuel (voir l’épisode 1 de notre série) et qu’il existe des bénéfices concrets rapides à sa mise en place (voir l’épisode 2).

Or, déployer cette méthode qui a fait ses preuves n’est pas qu’une affaire de bonne volonté, ou de vision stratégique. Il s’agit d’une transformation culturelle. Son succès dépend donc de facteurs humains et émotionnels.

Constat : les grandes entreprises ont développé une solide culture de la sécurité

Considérer la transformation culturelle des grands groupes implique de se mettre en quête des croyances actuelles partagées par les membres de l’organisation. Ces croyances sont le fondement de la culture partagée de l’entreprise. Elles sont fortement ancrées dans les mentalités car elles sont des évidences, perçues comme étant à la base du succès de l’entreprise (voir notre article : La culture, ce qui empêche le changement).

De notre expérience, pour tout ce qui touche au lancement de nouveaux projets, les grands groupes partagent un certain nombre de ces croyances, qui ont jusque-là garanti leur succès. Celles-ci sont centrées sur des préoccupations de sécurité et de réduction de l’incertitude :

  • le rapport au futur doit passer par un travail d’analyse permettant d’établir des projections, minimisant l’incertitude ;
  • il est important de minimiser le nombre d’erreurs ;
  • la valeur d’un produit dépend de la qualité de sa conception ;
  • face à un problème, il est essentiel de trouver des solutions rapidement.

Permettre à de nouvelles méthodes de s’implanter implique de mettre en lumière ces croyances. Il est essentiel que les personnes qui expérimenteront le lean startup aient l’occasion de verbaliser ce qu’elles croient être les bonnes façons de faire, avant de pouvoir entendre de nouvelles suggestions.

L’approche lean startup s’appuie sur des présupposés en opposition à la culture de la sécurité des grands groupes

Une fois les croyances qui fondent la culture actuelle de l’organisation mises en lumière, il importe de construire collectivement un sens à la nécessité de leur évolution. Changer les manières de faire et encore plus changer les manières de concevoir comment on doit faire représente un effort extrêmement important pour l’organisation. Celui-ci ne peut être fourni que s’il existe un constat partagé et ressenti de la nécessité de bouger.

Nous observons que l’évolution de la culture est souvent le fruit d’un mélange d’une volonté venue d’en haut, de la conviction de certains agents du changement en interne et d’une conscience ténue mais insistante que le monde a changé.

Nous proposons de résumer le nouveau paradigme (et donc les évolutions à apporter à la culture de la sécurité) ainsi :

  • accepter de fonctionner dans l’incertain (nous ne savons pas de quoi demain sera fait, quels seront les goûts des consommateurs ou les déterminants qui influeront sur le business) ;
  • donner un droit à l’erreur (mieux vaut échouer rapidement et apprendre quelque chose, que de lancer après de grands investissements un produit qui ne trouve pas son marché) ;
  • accepter qu’on ne sait pas, à l’avance, ce qui fera la valeur du produit ou du service que l’on lancera (c’est l’amélioration itérative en fonction des retours clients qui créé la valeur du produit) ;
  • et enfin s’autoriser à rester dans le flou avant de trouver des solutions (c’est seulement une fois qu’on a identifié un problème “ réel “ qu’on peut formuler une solution pertinente).

Le passage d’une croyance à une autre entraînera nécessairement des difficultés

On identifie aisément les conflits internes qu’engendre un tel changement culturel. Les tenants de la méthode classique qui a fait ses preuves, face aux perturbateurs porteur de nouvelles manières de faire. Ce conflit peut aussi bien se dérouler à l’intérieur d’un seul individu, tiraillé entre ses habitudes et le sentiment impérieux qu’il va falloir faire autrement…

Dans un dernier épisode, nous proposons 3 clés du succès d’une expérimentation lean startup, du point de vue de l’évolution de la culture de l’entreprise.


Article précédemment publié sur LinkedIn le 9 avril 2017.

Abonnez-vous pour suivre nos publications !

Epigo utilisera uniquement vos informations pour répondre à vos demandes et vous informer sur nos différentes actualités. Epigo s’engage à ne pas vendre ou céder à un quelconque tiers les informations recueillies à votre sujet. Pour plus d’infos consultez nos mentions légales ici : http://www.epigo.fr/mentions-legales/

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.